Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Sport

  • Voltige aérienne

     

    Mardi dernier, j'ai expérimenté pour la première fois à la voltige aérienne. Une expérience que je rêvais de vivre depuis un bout de temps, mais que je repoussais chaque foisà la semaine des 4Jusqu'ici. L'expérience a eu lieu à l'aéroclub, avec un pilote professionnel, Evan. Il a commencé par me présenter l'appareil (un petit avion biplace ultra-performant), avant de me faire passer le parachute, tel. Puis on a décollé pour 30 minutes de démence à 250 km/h. J'ai pu voir toute ma vie défiler devant mes yeux entre loopings, tonneaux et autres plongeonsJe crois bien avoir dit quelques obscénités à certains moments. Pas grave, le pilote était probablement habitué à cette réaction. Peu avant la fin, j'ai commencé à me sentir vraiment patraque, et Léo a voulu ralentir le rythme. Mais mon estomac a déclaré forfait et j'ai dû utiliser petit sac à vomi qu'on m'avait généreusement offert avant le vol. Je ne peux m'en prendre qu'à moi-même : je n'aurais pas dû assurer que j'étais en pleine forme lorsque je sentais mon petit-déjeuner vouloir ressortir par le mauvais côté. L'usage du sac est loin d'être inéluctable, en fait. Mateo se calque sur les désirs de la personne pour que ce dernier atterrisse en forme. Comme il me l'a dit lui-même un peu après: le but n'est pas tant de terroriser les gens lors de l'expérience que de leur faire ressentir les délices de la voltige. Le but n'est en aucun cas de retourner la tête. Ceci dit, cet aléa reste accessoire et ne m'a pas gâché le vol. Lors des figures, je suis passé de -3,6G à 5,2G. Cela signifie qu'à certains moments, nous pesions 5,2 fois notre poids habituel ! Je vous laisse deviner les émotions que cela apporte. Le plus dur, c'est finalement lorsqu'on est en G négatifs : c'est là qu'on devient franchement patraque. A pleine vitesse, ce que vous avez avalé quelques heures plus tôt reste là où il est. Alors qu'en micro-gravité, il a curieusement tendance à vouloir partir en promenade. A la toute fin, Mateo m'a permis de piloter l'avion un court instant. J'ai même pu faire un début de figure avant qu'on ne doive finalement se rendre à l'aérodrome ! Je peux vous assurer que ce festival de sensations fortes n'a commencé à se calmer. Si vous n'avez jamais tenté, je vous invite chaudement à essayer. Ca vaut vraiment le coup de tenter ce genre de chose que l’on n’a pas d'effectuer. Ce qui est sûr, c'est que si on m'en offrait un autre, je ne serais pasn'aurais rien contre (par exemple, pour mon Noël) ! Mais à jeûn, cette fois. Je vous mets le lien vers le site web de mon vol de voltige aérienne. Mais si vous avez l'estomac sensible, mieux vaut s'abstenir !.Encore plus d'information sur vol en avion de voltige à Albon en allant sur le site web de l'organisateur.