Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Une clinique pour accroc à Facebook

    En Algérie, les internautes les plus accros au réseau social Facebook seront désormais traités comme les drogués. La raison d’une telle initiative privée provient de craintes que les utilisateurs vulnérables se fassent de plus en plus souvent laver le cerveau par des groupes islamistes extrémistes. Une clinique pour les accros à Facebook ouvre en Algérie dans le contexte de craintes que les utilisateurs de ce réseau social soient vulnérables à l’influence dangereuse de groupes islamistes extrémistes qui ne cessent de diffuser leur propagande sur Facebook. L'établissement privé a été ouvert dans la ville de Constantine, dans l’est du pays, offrant des programmes spécialement conçus pour les utilisateurs de médias sociaux, informe le site The New Arab. Pour le moment, il y a environ 10 millions d'utilisateurs de Facebook en Algérie et le nombre de ces derniers augmente de 10% par an. Le directeur de la clinique, Raouf Boqafa, a déclaré qu'il craignait que certains utilisateurs vulnérables aient été ciblés par les islamistes qui utilisent le site comme un outil de recrutement. Son équipe s’occupera également des addictions "classiques", aux drogues, au tabagisme et à l'alcool. "Le problème principal est que les gens sous-estiment souvent le mal que Facebook peut faire par rapport au risque de drogues physiques", a ajouté M. Boqafa.

  • Méditerranée: 10,000 morts

    Plus de 10.000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée, en tentant de rejoindre l'Europe, depuis 2014, a déclaré mardi à Genève un porte-parole du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). En 2014, il y a eu 3.500 morts en Méditerranée, l'an dernier 3.771, auxquels s'ajoutent 2.814 décès depuis le début de 2016, a précisé le porte-parole, en dénonçant à l'AFP ce chiffre "horrible". Depuis 2014, le chiffre des décès en mer Méditerranée ne cesse d'augmenter, a indiqué le porte-parole, "pour arriver à plus de 10.000". Ce seuil, a-t-il ajouté, a été "dépassé au cours des derniers jours". De son côté, l'OIM (Organisation internationale pour les Migrations), qui ne dépend pas de l'ONU, mais qui est basée à Genève, estime que depuis le début de l'année 2016 il y a eu 2.809 morts en Méditerranée, à comparer avec 1.838 morts durant le 1er semestre 2015. "Le nombre de décès en Méditerranée en 2016 dépasse de presque 1.000 personnes le bilan du 1er semestre 2015, alors qu'il reste encore 3 semaines avant la fin du 1er semestre 2016", a indiqué l'OIM dans un communiqué. L'OIM a également donné des précisions sur le naufrage la semaine dernière d'un bateau de migrants au large des cotes de la Crète. Selon l'OIM, qui se base sur des témoignages, 648 à 650 personnes étaient à bord du bateau, et 320 manquent à l'appel. En date du 5 juin 2016, poursuit l'OIM, 206.400 réfugiés et migrants sont arrivés en Europe par la mer, via la Grèce, Chypre et l'Espagne depuis le début de 2016. Aucun décès n'a été signalé en Méditerranée depuis samedi 4 juin.